Go to Top

Les écluses de Fonserannes

14-les-ecluses-de-fonserannes

Les écluses de Fonserannes sont le troisième site touristique le plus visité en Languedoc- Roussillon, après la Cité de Carcassonne et le Pont du Gard. En moyenne, huit mille bateaux passent à travers les écluses et 300 000 visiteurs viennent les admirer chaque année.

Elles sont un «escalier d’eau» sur le Canal du Midi près de Béziers. Il se compose de huit chambres ovoïdes de verrouillage (caractéristique du Canal du Midi) et neuf portes, qui permettent aux bateaux d’être soulevés pour une hauteur totale de 21,5 m, sur une distance de 312 m. Le dernier bassin avait été conçu pour permettre aux bateaux de traverser la rivière Orb et rejoindre le canal un peu plus loin en aval. La huitième chambre, qui donne accès à l’Orb, est maintenant désaffectée. La traversée de l’Orb a été depuis longtemps remplacée par un aqueduc. Il y a donc maintenant sept niveaux avec huit portes. Les écluses sont proches de la fin du Canal du Midi, à 10 km de Béziers, où le Canal descend du plateau intérieur et doit descendre à 25 mètres sous le niveau de la mer. Les écluses permettent aux bateaux et aux péniches naviguant dans le canal du Midi de franchir une pente de 25 mètres. Ils vous permettront de vivre une expérience de navigation unique.

Il s’agit d’un exploit d’ingénierie extraordinaire datant du XVIe siècle, qui a été réalisé par Paul Riquet et ses collaborateurs en hommage à sa ville natale. Il y a bien de rivières en Europe avec un débit d’eau beaucoup plus important que celui du Canal du Midi,  qui ne sont pas navigables fautes d’écluses; par exemple, le Po en Italie du Nord.

Cet ouvrage témoigne du grand développement technologique et économique qui a connu la France dans des siècles où elle a été probablement le pays technologiquement le plus avancé du monde. Des réalisations pareilles ont grandement contribué à l’essor économique et social de l’Hexagone.

Fonseranes_4Les bateaux sortent maintenant par l’extrémité inférieure de la fuite par le côté de la chambre sept, qui est maintenue à son niveau supérieur. La sortie latérale de la chambre sept provoque une certaine confusion dans la description du parcours. Alors que la plupart des sources ignorent maintenant la huitième chambre désaffectée dans la description du parcours des écluses, de nombreuses sources la décrivent toujours comme un 7ème lieu, malgré le fait que la chambre sept fonctionne à un niveau fixe.

Des bâtiments traditionnels tels que les écuries et la maison de l’éclusier demeurent. Ceux-ci et les écluses ont fait des écluses de Fonserannes la troisième destination touristique la plus populaire dans le Languedoc -Roussillon, après le Pont du Gard et la ville de Carcassonne. En 1983, un plan incliné a été construit pour permettre aux bateaux trop grands pour ces écluses de les contourner, mais le projet a rencontré de graves problèmes techniques et a été abandonné en 2001 (voir la pente d’eau de Fonserannes).

Bien que Pierre-Paul Riquet reçoive à juste titre tant de crédit et la reconnaissance de la création du Canal du Midi, nous ne pouvons oublier que beaucoup de parties individuelles du canal ont été construites par des sous-traitants autres que Riquet. Les sous-traitants de ces écluses étaient deux frères analphabètes, Michel et Pierre Medailhes. Beaucoup de travailleurs étaient des femmes.

A partir des écluses de Fonserannes, on vous conseille de prendre le petit train touristique jusqu’à Béziers (en saison estivale).