Go to Top

Le tunnel de Malpas et sa légende

tunnel-du-malpasLe tunnel du Malpas a été creusé  en 1679 sous la colline d’Ensérune dans l’Hérault, permettant le passage du Canal du Midi et des bateaux qui y naviguent. Il a été le premier  tunnel réalisé pour un canal navigable de l’Europe et un monument à la détermination de Pierre-Paul Riquet, l’ingénieur en chef qui l’a conçu. Il est situé dans la commune de Nissan-lez-Ensérune. Le village d’Ensérune est situé sur la surface à une courte distance du tunnel.

Il y eut une grande déception lorsque les travaux ont atteint la colline d’Ensérune. A quelques mètres de profondeur dans la roche dure, les ouvriers avaient trouvé un grès très fragile soumis à glissement. Colbert, le Premier ministre, fit arrêter les travaux quand il fût mis au courant de la situation. Le portail fût bloqué et le fonctionnement du canal réimplanté. Les détracteurs de Riquet ont profité de cette situation pour bloquer le projet. Colbert a annoncé qu’il allait envoyer des commissaires royaux pour décider de l’avenir du canal. L’avis du Chevalier de Clerville, architecte de Louis XIV, était de traverser la rivière Aude plutôt que de creuser le tunnel à travers la colline. Riquet, cependant, a maintenu sa préférence pour un tunnel à cause des problèmes supplémentaires que le franchissement de l’Aude aurait créés.

La réponse de Riquet fut de demander à son maître maçon, Pascal de Nissan, de continuer le tunnel en secret malgré le risque d’effondrement. En moins de huit jours le tunnel était complet avec un plafond en béton dans l’ensemble. Le tunnel est long 170 m et a éliminé la nécessité d’un barrage supplémentaire. Pierre-Paul Riquet mourut quelques mois après le complètement de son chef-d’œuvre.

Au moment où le tunnel de Malpas a été creusé au XVIIe siècle, la colline avait déjà depuis plusieurs siècles été le site d’un tunnel, creusé dans le Moyen-Age, afin de vider l’étang de Montady. Ce tunnel préexistant aurait été l’inspiration de Riquet pour le tunnel de Malpas. Au XIXe siècle, un troisième tunnel a été creusé, en passant par la colline d’Ensérune sous le tunnel du Malpas, pour abriter la ligne ferroviaire allant de Béziers à Narbonne.

Le tunnel abrite de nombreux oiseaux qui ont choisi leur demeure dans les niches de ses parois. Dans une chaude journée estivale, traverser le tunnel en bateau est une expérience unique, permettant de jouir d’une fraîcheur naturelle plutôt agréable. Les plus chanceux feront peut-être une rencontre inoubliable : celle avec l’ermite du tunnel, dont parle la légende.

tunnel-de-MalpasLa légende du tunnel du Malpas

Cette légende veut que chaque matelot qui traversait pour la première fois le tunnel, devait apporter des victuailles pour l’ermite du tunnel, afin de d’éviter que celui-ci ne lui lance une malédiction. Or, il y a six possibilités :

  1. L’ermite était une sorte de sorcier ayant des pouvoirs maléfiques
  2. L’ermite était en réalité un vulgaire bandit, ou alors un SDF (la sécu n’existait pas encore, sinon…)
  3. L’ermite n’a jamais existé, la légende était une forme de bizutage qui permettait aux patrons des bateaux de profiter de la  crédulité des matelots pour faire la fête avec leurs victuailles, une fois le tunnel traversé sans qu’aucun ermite ne se fût manifesté.
  4. L’ermite était en réalité un ancêtre du yeti, qui avait émigré vers un lieu bien plus agréable et charmant que l’Himalaya !
  5. L’ermite était en réalité le Chevalier de Clerville incognito, rongé par la jalousie, voulant saboter le tunnel qui avait eu un grand succès !
  6. L’ermite était l’amant de la comtesse d’Ensérune, un homme qui avait trouvé une manière très économique et discrète de rester en catimini à côté de sa belle.

Et vous, pour laquelle des six possibilités militez-vous ? Pensez-vous que Facebook, s’il avait existé à l’époque, aurait répandu ou plutôt démystifié cette légende ?